Refroidissement & chauffage adiabatiques pour bâtiments industriels

4 moins lire - publié le octobre 27, 2021

Les développements précédents en matière de solutions climatiques durables pour bâtiments industriels ont débouché sur des systèmes de refroidissement adiabatique à haute efficacité énergétique qui offrent aux employés un climat sain et confortable. Récemment, de nouveaux développements ont permis d’ajouter l’élément de chauffage durable à ces systèmes de refroidissement adiabatique, ce qui a résulté en une solution 4 saisons à l’épreuve de l’Accord de Paris pour des installations de production et autres grands bâtiments. Dans ce blog, le processus des systèmes de refroidissement adiabatique qui refroidissent et chauffent à la fois est expliqué.

Refroidissement adiabatique pour bâtiments industriels

Refroidissement adiabatique direct

Dans un système de refroidissement adiabatique direct, l’air est refroidi en ventilant l’air (chaud) au travers de médias d’évaporation humides. Cette solution de refroidissement extrêmement durable ne consomme qu’un peu d'énergie pour le ventilateur et un rien d’eau et permet d’économiser jusqu’à 90 % d’énergie par rapport à des techniques de refroidissement plus traditionnelles. Cependant, seul le refroidissement adiabatique direct entraîne une augmentation significative de l’humidité de l’air dans une pièce.

Refroidissement adiabatique à deux étages

La nouvelle technique de refroidissement adiabatique à deux étages englobe un processus de refroidissement sec en plus d’un processus de refroidissement par évaporation. Dans la première étape, l’air est guidé au travers d’un échangeur de chaleur air/eau, de sorte telle que l’air est refroidi jusqu’à une température de bulbe humide inférieure. Ce phénomène est également appelé refroidissement adiabatique indirect. Ensuite, l’air est ventilé au travers d’un média d’évaporation humide, ce qui permet un refroidissement plus en profondeur (de 4 à 7°C de moins que dans le cas d’un processus direct). Les températures plus basses de l’air ne peuvent retenir qu’une quantité déterminée d’humidité, ce qui signifie que l’air en contient considérablement moins (60 à 70 %) que si la première étape est sautée. De cette façon, on garantit un confort accru, tout en économisant 90 % sur la consommation d’énergie. Un autre avantage de la technique de refroidissement adiabatique à deux étages est qu’elle peut également parfaitement être utilisée dans des climats plus humides.


Direct vs Indirect cooling - 35C, 30%-1

Le graphique montre un exemple de refroidissement adiabatique direct par rapport à un refroidissement adiabatique indirect/direct à deux étages, moyennant une température de l’air extérieur de 35°C et une humidité relative de 30%. Nous remarquons que le refroidissement adiabatique direct produit de l’air intérieur d’une teneur en humidité supérieure par rapport à un refroidissement adiabatique direct/indirect à deux étages (~80 % contre ~69 %). En outre, l’efficacité du bulbe humide du refroidissement adiabatique direct est inférieure à celle du refroidissement adiabatique à deux étages (85 % contre 114 %). Enfin, le débit d’air nécessaire pour atteindre la même température intérieure de 25°C, avec la même charge thermique (11 kW) est plus de 3 fois supérieur dans le cas du refroidissement adiabatique direct (20 960 m³ /h contre 6 000 m³ /h). Cela signifie que la production d’humidité d’un système de refroidissement adiabatique direct est plus de 5 fois plus élevée (118 L/h contre 22 L/h).

Chauffage pour bâtiments industriels

L’un des principes de base de la thermodynamique est que l’air chaud monte. Il n’en va pas autrement dans un bâtiment. En fonction du processus de production, des machines et du nombre de personnes présentes, les bâtiments industriels produisent une chaleur interne qui s’accumule sous le toit en raison de l’augmentation thermique. Par conséquent, sous le toit, il fait souvent jusqu’à 10°C plus chaud qu’au niveau du sol. En utilisant le puissant ventilateur du système de refroidissement adiabatique à deux étages en hiver, la chaleur accumulée peut être repoussée vers le lieu de travail en guise de chauffage d’appoint. Pour fournir un chauffage supplémentaire, le système est équipé d’un échangeur de chaleur pour le chauffage à basse température. Notez que l’air récupéré doit être filtré avant d’être pompé vers le lieu de travail.

Refroidissement adiabatique et chauffage d’Oxycom

Grâce à son processus de refroidissement adiabatique à deux étages, le système de refroidissement IntrCooll d’Oxycom offre un refroidissement de 4 à 7°C plus en profondeur, tout en ajoutant 60 à 70 % d’humidité en moins à l’air par rapport à des systèmes adiabatiques directs. En outre, le module Heat Reclaim (récupération de chaleur) peut être ajouté à l’IntrCooll, qui utilise la chaleur accumulée sous le toit en combinaison avec de l’air extérieur fraîchement ventilé. Cela permet de maintenir le hall de production à une température constante, sans créer de courants d’air inconfortables.

Si aucun système de chauffage (de l’air) n’est présent et que la chaleur interne dégagée par les machines est insuffisante pour atteindre la température souhaitée, le module Heat Reclaim peut être équipé de serpentins de chauffage. Cela permet d’encore plus réchauffer l’air recirculé qui s’accumule sous le plafond pour créer une température de travail agréable durant les mois plus froids de l’année.

Pour plus d’informations concernant la ventilation adiabatique et le chauffage en hiver, lisez le blog : Ventiler et chauffer durablement une usine en hiver - Bestaat deze blog al in het Frans?

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’IntrCooll 4Seasons, ou sur les autres solutions climatiques que nous proposons, veuillez nous contacter au +31 572 349 400, ou complétez le formulaire ci-dessous avec votre question :

 

 

Picture of Roos Reinders
publié le octobre 27, 2021

Roos Reinders

"Increasing the visibility of Oxycom online makes me feel good because our products reduce the global ecological footprint."

Retour aux informations

Obtenez des informations sur l'industrie et des connaissances approfondies.