Reconsidérer la ventilation : comment pouvez-vous mettre votre armoire de traitement d’air (ATA) à niveau ?

5 moins lire - publié le juillet 9, 2020

La pratique démontre que, au printemps et en été, les températures extérieures augmentent constamment et que les travailleurs souffrent de plus en plus des températures élevées qui règnent dans les halls de production. Néanmoins, les installations de production sont souvent équipées d’une forme de ventilation médiocre ou limitée et disposent très rarement d’un système de refroidissement mécanique pour réguler le climat intérieur. Lorsqu’une usine dispose d’un système de ventilation, celui-ci est généralement uniquement basé sur l’extraction et, en été, de l’air chaud extérieur est dès lors aspiré. De ce fait, le problème de la chaleur n’est pas résolu, voire il s’aggrave.

Dans ce blog, nous analysons la façon dont vous pouvez reconsidérer la ventilation au sein de votre entreprise de production et les possibilités qui s’offrent à vous pour mettre vos systèmes de ventilation à niveau pour un environnement de travail confortable, sain et frais.

Combiner un refroidissement à l’armoire de traitement d’air

Si un système de ventilation existe déjà, le refroidissement peut facilement être organisé en installant un système de refroidissement avant ou après l’armoire de traitement d’air. Le système de refroidissement refroidit l’air qui circule au travers du système de ventilation, tandis que l’armoire de traitement d’air continue à assurer l’extraction. Toutefois, il est essentiel de réfléchir au type de système de refroidissement que vous allez utiliser. Les technologies conventionnelles de refroidissement consomment non seulement beaucoup d’énergie, mais elles assèchent également l’air en permanence jusqu’à pas moins de 20 %. Cet assèchement présente un inconvénient majeur car un taux d’humidité de l’air compris entre 40 et 60 % réduit la propagation de poussière et de virus. L’installation d’une batterie frigorifique, raccordée à une machine de refroidissement dans l’armoire de traitement d’air, peut également être une option en vue d’un refroidissement supplémentaire. Pour ce faire, les ventilateurs dans l’armoire de traitement d’air doivent être plus puissants. Et bien que la batterie puisse être déconnectée lorsqu’il ne faut pas refroidir, il faut toujours tenir compte de la résistance accrue de l’échangeur de chaleur qui, à son tour, consomme plus d’énergie.

Une meilleure option consiste, par exemple, à mettre votre système de ventilation à niveau à l’aide d’une unité IntrCooll d’Oxycom, installée avant ou après l’armoire de traitement d’air. La technique de refroidissement unique par évaporation à deux étages d’Oxycom utilise la force de refroidissement naturelle de l’évaporation d’eau et, de ce fait, les utilisateurs peuvent épargner jusqu’à 90 % sur leur facture d’énergie en comparaison avec des techniques de refroidissement conventionnelles.

Pour donner un exemple de l’énorme différence en matière de consommation d’énergie entre une climatisation conventionnelle et un refroidissement par évaporation à deux étages d’Oxycom, deux calculs ont été effectués pour la mise à niveau d’un système de ventilation dans une usine de transformation de métaux. Si l’usine optait pour une solution de refroidissement traditionnelle, elle aurait besoin de 100 kWh pour fournir le refroidissement souhaité. En revanche, le refroidissement par évaporation à deux étages d’Oxycom a pu fournir le même refroidissement et une ventilation maximale pour moins de 10 kWh.

Ventilation par déplacement

Dans le passé, on ne s’attachait que très peu à l’emplacement des conduits de ventilation. Les conduits étaient placés en hauteur dans le bâtiment, afin qu’ils ne gênent pas d’autres éléments. Cependant, lorsque l’on ventile de haut en bas, ce que l’on appelle également la ventilation mixte, il faut ventiler tout le contenu d’un bâtiment pour ressentir l’effet de refroidissement de la ventilation au niveau du sol. Cependant, les gens font tout au plus environ 2 mètres de haut, de sorte que la majeure partie de l’énergie dépensée pour le refroidissement d’un bâtiment est gaspillée avec une ventilation mixte. Réfléchissons donc à la position à partir de laquelle nous ventilons. L’air froid frais doit être fourni à partir de la position la plus basse possible. Par exemple, si un bâtiment présente une hauteur de 7 ou 8 mètres, l’air doit de préférence être fourni à partir d’un endroit situé à environ 3 mètres, d’où l’air froid peut facilement atteindre l’espace de travail.

Une autre approche réside dans la ventilation par déplacement. En cas de ventilation par déplacement, le bâtiment est ventilé à partir du sol. La ventilation par déplacement souffle de l’air frais horizontalement sur le sol, pousse l’air chaud utilisé vers le haut et l’évacue vers l’extérieur par la sortie de ventilation. De cette façon, il faut une puissance de refroidissement moindre pour amener la pièce à une température confortable. À titre d’exemple, un calcul a été effectué pour un client pour le refroidissement nécessaire dans une grande installation de production qui nécessitait 26 unités IntrCooll dans un système de ventilation mixte. En revanche, seules 16 unités IntrCooll se sont avérées nécessaires en utilisant la ventilation par déplacement, ce qui a permis de réduire considérablement les coûts et, bien sûr, de diminuer encore les coûts énergétiques durant du refroidissement.

Un autre avantage de la ventilation par déplacement est que l’air propre s’élève et que l’air pollué est expulsé vers l’extérieur, entraînant avec lui les virus et autres substances nocives. La ventilation par déplacement réduit la teneur en substances dangereuses dans l’air de 50 à 90 %.

Displacement ventilation harmful substancesPrice Industries "displacement ventilation" Engineering Guide

S’il s’intègre dans le bâtiment, il est fortement recommandé d’utiliser un système de ventilation par déplacement. La ventilation par déplacement permet non seulement de minimiser la pollution de l’air, mais elle consomme également beaucoup moins d’énergie que la ventilation mixte pour atteindre la température souhaitée.

En conclusion, un système de ventilation peut facilement être valorisé en ajoutant le système IntrCooll avant ou après l’armoire de traitement d’air existante, ce qui permet de garantir que l’air insufflé dans un bâtiment est refroidi lorsque cela est nécessaire, tout en utilisant l’extraction dans l’armoire de traitement d’air. Les unités IntrCooll d’Oxycom offrent la solution la plus performante en termes d’efficacité énergétique pour ce refroidissement supplémentaire. Si possible, il est fortement recommandé d’envisager l’utilisation de la ventilation par déplacement car elle permet de ventiler les substances nocives présentes à l’intérieur du bâtiment et de les expulser à l’extérieur, alors que l’investissement est nettement inférieur et que l’énergie requise est considérablement moindre.

Recommandations gratuites et sur mesure concernant un climat intérieur durable

Vous êtes actuellement confronté au défi qui consiste à créer un climat confortable, sain et durable dans votre usine ? Nous serons ravis de vous aider. Consultez gratuitement un de nos spécialistes en refroidissement adiabatique pour des conseils sur mesure :

Parlez-en avec nos experts

Picture of Roos Reinders
publié le juillet 9, 2020

Roos Reinders

Retour aux informations

Obtenez des informations sur l'industrie et des connaissances approfondies.