Impact du climat intérieur sur la productivité des travailleurs

4 moins lire - publié le juillet 21, 2020

Le climat intérieur d’une installation de production a un impact important sur la productivité des travailleurs. Il englobe la température de l’air intérieur, le niveau de ventilation de même que la qualité de l’air intérieur. Cependant, dans les installations de production, le bât blesse souvent sur le plan d’un système de contrôle climatique adéquat. Dans ce blog, nous analysons les effets de la ventilation, de la température et de l’humidité de l’air sur la productivité et vous donnons des conseils sur la manière de renforcer la productivité au sein de votre installation de production.


La ventilation : une nécessité absolue

L’importance de la ventilation pour notre confort et notre bien-être est souvent sous-estimée. Les espaces doivent toujours être ventilés à l'aide d’air frais extérieur, non seulement dans nos maisons, bureaux et écoles, mais aussi sur le lieu de travail. Les installations de production sont souvent très spacieuses et dotées de hauts plafonds. Ces immenses locaux sont difficiles à refroidir à l’aide d’une climatisation traditionnelle en raison des coûts énergétiques élevés. Ajouter un système de ventilation augmenterait les coûts énergétiques déjà considérables et, par conséquent, le refroidissement et la ventilation font souvent défaut. Comme aucun système de ventilation n’est utilisé, de l’air frais (O2) n’est pas fourni. Il en résulte une augmentation (malsaine) de la teneur en CO2 sur le lieu de travail. Des concentrations plus élevées de CO2 affectent fortement la concentration de vos employés, réduisant ainsi leur productivité.

En outre, les processus industriels peuvent dégager de nombreux gaz, vapeurs et poussières (toxiques). Ces conditions ont un impact sérieux sur le confort (sans oublier la santé) de vos travailleurs et entraîneront une diminution de la productivité.

Pour augmenter la productivité, il est donc crucial de disposer d’un système de ventilation adéquat dans votre installation de production, qui utilise de l'air extérieur frais et filtré. De plus, un apport suffisant en air frais permet de réduire jusqu’à 35 % le nombre d’absences pour maladie.

Un exemple :

 

  • Les Néerlandais passent en moyenne 90 % de la journée à l'intérieur ;
  • Déjà dans les années 1980, l’OMS estimait que le climat intérieur laissait à désirer dans environ 30 % des bâtiments ;
  • Les coûts d’un mauvais climat intérieur s’élèvent à 3 600 € par employé et par an.

Dans le cas de systèmes de refroidissement traditionnels, une ventilation supplémentaire consomme souvent beaucoup d’énergie. Cependant, le rendement accru est dans de nombreux cas nettement plus important par rapport à l’investissement supplémentaire que représente l’installation et à l’augmentation des coûts énergétiques.


La déshumidification : un inconvénient majeur

Les systèmes de climatisation traditionnels déshumidifient l’air. Bien que cela puisse être bénéfique pendant la période la plus humide de l’année, lorsque l’humidité de l’air excède 60 % (en Europe, par exemple dans le centre de l’Allemagne, ce phénomène ne se produit qu’une centaine d’heures par an), la déshumidification de l’air peut causer de nombreux désagréments à vos employés durant le reste de l’année. Un air trop sec peut irriter les yeux et la gorge et augmenter le risque de transmission d’un virus. Les travailleurs sont ainsi moins concentrés et leur productivité dans leur travail diminue. Il est donc crucial que les installations de production disposent d’un système de climatisation qui maintienne l’air suffisamment humide pour que les employés se sentent à l’aise et que le risque de contamination par l’air soit minimisé.

Pour plus d’informations sur les avantages supplémentaires d’une humidité de l’air optimale et d’une ventilation maximale, consultez notre blog : Pourquoi la ventilation et l'humidité sont importantes contre la propagation du coronavirus. 


Des températures élevées sont synonymes de productivité réduite

Les recherches démontrent que, lorsque la température intérieure est de 22 °C ou plus, la productivité diminue d’environ 2 % par degré. Cette donnée pose un défi de taille pour la plupart des installations de production. La température extérieure et les heures d’ensoleillement ne sont pas les seuls paramètres à affecter le climat intérieur, la chaleur générée par les machines de production augmente également la température intérieure. En conséquence, la température intérieure peut rapidement monter jusqu’à 10 °C au-dessus de la température extérieure. À une température extérieure de 22 °C, cela signifie que la productivité diminue d’au moins 20 %. Il est donc essentiel que les installations de production disposent d’un système de refroidissement et de ventilation efficace pour minimiser la baisse de productivité causée par la température intérieure.


Renforcez votre productivité jusqu’à 15 % grâce à un climat intérieur confortable

Le climat intérieur d’une installation de production a une incidence significative sur le confort et, partant, sur la productivité des employés. Un climat intérieur agréable renforce la productivité de 10 à 15 % et accroît le rendement. Le rendement accru est dans de nombreux cas important par rapport à l’investissement supplémentaire dans un système de refroidissement et de ventilation efficace.

Nous reconnaissons que les installations de production sont confrontées à un défi important qui consiste à créer un climat intérieur qui soit favorable pour leurs travailleurs. Ce défi est d’autant plus difficile à relever que les systèmes traditionnels de climatisation nécessitent beaucoup d’énergie pour créer un tel climat, alors que les installations de production doivent réduire leur consommation d'énergie. Le système IntrCooll d’Oxycom offre une solution durable pour votre installation de production. Découvrez les avantages :

En savoir plus sur IntrCooll

 

Picture of Roos Reinders
publié le juillet 21, 2020

Roos Reinders

Retour aux informations

Obtenez des informations sur l'industrie et des connaissances approfondies.