Est-il encore plus important d’assurer une ventilation suffisante que de se laver les mains ?

2 moins lire - publié le juin 23, 2020

Actuellement, le coronavirus défraye malheureusement la chronique. Ensemble, nous examinons la façon dont la vie normale pourrait reprendre le plus rapidement possible de manière sûre. Différentes études démontrent qu’une ventilation suffisante d’espaces intérieurs semble plus importante qu’un lavage fréquent des mains.

Dans ce blog, nous nous attachons aux aérosols, à la façon dont un virus se propage éventuellement via des aérosols et ce que nous pouvons y faire.


Que sont les aérosols ?

Les aérosols sont de petites particules, liquides ou solides, en suspension dans l’air. Ils sont partout et peuvent être constitués de tout ce qui est assez petit pour flotter, comme la fumée, l’eau ou la salive d’une personne contaminée par le coronavirus. Des aérosols se libèrent lorsque quelqu’un respire ou parle. Ce sont de petites gouttelettes contenant de l’humidité et qui, en fait, sont invisibles à l’œil nu. Comme ces gouttelettes sont tellement petites et légères, elles peuvent se répandre loin et rester longtemps en suspension dans l’air.


Risque de transmission accru en raison des aérosols

La recherche a démontré que ces petites gouttelettes peuvent augmenter le risque de transmission. À ce propos, le Prof. dr. Bonn de l’Université d’Amsterdam déclare ce qui suit : « Les plus fines gouttelettes (aérosols) peuvent se nicher plus profondément dans les poumons, selon des expériences menées à l’aide d’une machine qui imite les poumons. Il pourrait en résulter que les aérosols risquent de rendre une personne plus gravement malade par rapport aux plus grosses gouttelettes qui, quant à elles, collent dans la gorge ».


La ventilation est-elle importante ?

Les contaminations sont plus rapides dans des bâtiments mal ventilés. L’éminent virologue allemand, Christian Drosten, conseiller de la chancelière fédérale Merkel, a déclaré à la Deutschlandfunk qu’il faut plus prêter attention au rôle des aérosols dans la propagation du virus car l’infection ne se répand pas uniquement par des gouttelettes mais également par des aérosols. Christian Drosten, virologue :

« Une ventilation suffisante d’espaces intérieurs est tout aussi importante que le respect de la distanciation sociale de 1,5 mètre et le lavage des mains. »

Les aérosols risquent de s’accumuler dans des locaux qui ne sont pas bien ventilés et, aujourd’hui, différents scientifiques estiment qu’ils représentent une voie essentielle de contaminations potentielles. Or, jusqu’au jour d’aujourd’hui, on n’accorde que peu d’attention à une bonne aération/ventilation, alors que ce problème est facile à résoudre.

Aerosols transmission

De l’air pur dans les bâtiments

Dans un tiers des bâtiments, la ventilation représente un défi. En effet, celle-ci laisse actuellement plutôt à désirer. Vous pouvez résoudre ce problème de manière simple, par exemple en commençant par ouvrir une fenêtre. C’est toujours mieux que rien.

Le Prof. Dr. Martin Kriegel: « Le climat ambiant joue un rôle crucial. En principe, on peut dire qu’avec un renouvellement typique de l’air (ventilation minimale légale) dans des immeubles d’habitation et de bureaux, les agents pathogènes séjournent dans la pièce pendant des heures. C’est pourquoi toute augmentation de l’apport en air frais est généralement judicieuse. »

Il n’est pas possible d’ouvrir une fenêtre ou la température grimpe trop vite dans votre usine, votre bureau, votre salle de sport ou tout autre bâtiment ? Dans ce cas, examinez les solutions qui existent pour ventiler autant que possible, tout en refroidissant ou en chauffant de manière durable.

Picture of Roos Reinders
publié le juin 23, 2020

Roos Reinders

Retour aux informations

Obtenez des informations sur l'industrie et des connaissances approfondies.