Créez un climat « Paris Proof » dans votre usine de production

3 moins lire - publié le juillet 16, 2020

En février 2020, tous les membres de la CCNUCC ont signé l’Accord de Paris dont l’objectif à long terme consiste à limiter le réchauffement climatique bien en deçà de 2 degrés Celsius, l’ambition étant clairement d’arriver à 1,5 degré Celsius. Cet accord impose aux usines de réduire leurs émissions de CO2 et, partant, leur consommation d’énergie.

Dans ce blog, nous analysons l’Accord de Paris, en quoi consiste une installation de production « Paris Proof » et nous vous expliquons comment y parvenir.

Réduire les risques de réchauffement climatique - réduire les émissions de CO2

Les objectifs de l’Accord de Paris visent à réduire de manière significative les risques et les impacts des changements climatiques. L’accord a pour but de limiter le réchauffement climatique. Une partie de l’Accord de Paris réside dans les objectifs dits 20/20/20 :

   • Réduction de 20 % des émissions de CO2

   • Augmentation de 20 % de la part de marché des énergies renouvelables

   • Réduction de 20 % de la consommation d’énergie

L’accord a été décrit comme une incitation et un moteur pour l’abandon de combustibles fossiles.

Paris Proof : réduction de la consommation d’énergie

Sur la base de l’Accord de Paris, le Dutch Green Building Council a élaboré un plan - Paris Proof. Ce plan contient des recommandations pour les bâtiments commerciaux (existants) visant à réduire la consommation d’énergie.

On parle de gaspillage d’énergie lorsque les installations, appareils ou processus consommateurs d’énergie ne fonctionnent pas efficacement. Différentes études ont démontré que la consommation d’énergie dans des bâtiments commerciaux est beaucoup plus élevée que ce à quoi on pourrait s’attendre sur la base de la technologie disponible. D’une étude réalisée par TNO et Halmos Adviseurs aux Pays-Bas, il ressort que des économies d’énergie de l’ordre de 20 % peuvent être réalisées en améliorant les performances de l’installation. L’étude a également révélé que 70 % des installations de climatisation ne fonctionnent pas correctement. Il existe donc un potentiel d’économies d’énergie considérable lié au gaspillage de l’énergie opérationnelle dans les bâtiments commerciaux.

Climatisation durable au sein d’installations de production

En raison du réchauffement climatique, et de sa cause, les installations de production du monde entier cherchent de nouvelles façons de fournir à leurs employés un refroidissement et une ventilation suffisants. Comme les technologies de refroidissement traditionnelles consomment beaucoup d’énergie, les technologies de refroidissement plus modernes et qui consomment beaucoup moins d’énergie devront faire l’objet d’une plus grande attention.  

L’une de ces nouvelles technologies de refroidissement est connue sous le nom de refroidissement par évaporation, une technique qui utilise l’eau comme réfrigérant. La technologie de refroidissement par évaporation à deux étages d’Oxcyom utilise le principe naturel de l’évaporation d’eau pour refroidir l’air frais qui est ventilé dans un bâtiment. Le grand avantage de cette technologie est qu’il ne nécessite quasiment pas d’énergie. En effet, 95% de la puissance frigorifique est fournie par le processus naturel d’évaporation d’eau. Le ventilateur qui régule le processus d’évaporation a besoin de 1 kWh d’énergie et fournit jusqu’à 40 kWh de puissance frigorifique et une ventilation gratuite. À titre de comparaison : une climatisation traditionnelle a besoin de 1 kWh pour produire seulement une puissance frigorifique de 3 kWh, de surcroît, sans ventilation.

En comparaison avec des systèmes de refroidissement traditionnels, la technologie de refroidissement par évaporation à deux étages d’Oxycom n’utilise que 10 % de l’énergie pour refroidir efficacement une installation de production. En d’autres termes, 90 % de l’énergie est économisée grâce à la technologie d’évaporation à deux étages. De plus, la technologie de refroidissement d’Oxycom utilise tellement peu d’énergie qu’elle peut être combinée à des panneaux solaires.

IntrCooll dépasse de loin l’exigence à l’horizon 2050, telle que fixée dans la Convention de Paris sur le climat :

blog parisproof* Cas IntrCooll Std.:
Charge thermique interne moyenne 0,9 kW x 800 heures de refroidissement : 600m² = 1,2 kWh/m².
Charge thermique interne modérée 0,9 kW x 800 heures de refroidissement : 500m² = 1,4 kWh/m².
Charge thermique interne élevée 0,9 kW x 800 heures de refroidissement : 400m² = 1,8 kWh/m².
** Cas IntrCooll Std. y compris récupération de chaleur : 4.350 kWh : 600m² = 7,25 kWh/m².

 

Pour plus d’informations concernant la technologie de refroidissement durable d’Oxycom, lisez notre blog « Refroidissement durable : refroidissez votre usine grâce à la technologie d’Oxycom » " or visitez notre site web.

 

 

Picture of Roos Reinders
publié le juillet 16, 2020

Roos Reinders

Retour aux informations

Obtenez des informations sur l'industrie et des connaissances approfondies.